Continuum
Journal du Monde et d’Ailleurs débuté en 2004
CyberDodo
Outil global de communication dédié à la Défense de la Vie
Magazine
Une sélection de chroniques par thèmes
Photos
Une image ne vaut-elle pas 10’000 mots ?
Vidéos
Une fenêtre entrouverte sur le Monde
Home » Continuum, Magazine, Santé

Une brèche…

Submitted by on jeudi, 10 juin 20104 Comments

« Brèche », je connaissais ce mot, comme tout le monde, mais il n’évoquait rien de particulier plutôt différentes notions attachées à différentes situations, dans le genre « Une brèche dans la défense de telle armée, à l’occasion de telle bataille… » ou « Une brèche s’est ouverte dans la digue… », etc..

Puis, jeudi dernier, le mot « brèche » a fait irruption dans ma vie.

Dans le cadre des examens sans fin que je passe depuis des mois et des mois afin de trouver la cause de mes soucis de santé, j’ai subi une ponction lombaire. Le geste en lui-même s’est très bien passé et c’est à peine si j’ai senti l’aiguille traverser, 3 minutes à rester sans bouger le temps que le liquide céphalo-rachidien remplisse les quelques tubes prévus et c’était terminé.

Je suis resté allongé un quart d’heure, j’ai bu 3 verres d’eau et je suis rentré chez moi. L’après-midi, je me suis senti de plus en plus patraque mais on m’avait prévenu qu’il était normal que d’étranges sensations surviennent jusqu’à ce que mon organisme ait reconstitué le liquide.

Las ! Le soir, ma nuque a vraiment commencé à me faire si mal qu’il m’était impossible de la tenir et qu’il me fallait rester allongé tout le temps. La nuit fut de la même eau (« De roche », les spécialistes comprendront), si ce n’est que le mal de nuque se compléta d’un mal de tête de plus en plus violent.

Le vendredi, j’ai rappelé (Enfin, mon épouse) l’hôpital de Nice où j’étais allé faire cet examen afin d’expliquer que les douleurs devenaient insupportables, « on » nous répondit que c’était normal et que cela allait passer.

Je raconterai la suite plus tard parce que là, mes yeux se brouillent et qu’il faut que je cesse cette rédaction, disons simplement que cela ne s’est pas calmé et que je me suis retrouvé hospitalisé dimanche au CHPG de Monaco pour une brèche de la dure-mère de laquelle mon liquide céphalo-rachidien s’écoulait.

100610-Pain

Je viens d’en sortir… et si je n’ai plus mal, ni à la tête, ni à la nuque (Ce qui est une bénédiction en comparaison des douleurs de dimanche dernier), j’ai l’impression d’être centenaire.

Donc, pardon pour mon silence de la dernière semaine mais une brèche s’est faite dans ma vie et a tout emporté pendant ce laps de temps.

A très bientôt pour la suite du récit…

4 Comments »

  • florence G. said:

    Une ponction lombaire l’horreur ! J’ai déjà subi cet examen et j’ai eu un mal de t^te horrible pendant plusieurs heures après…
    Bref faudra me payer cher pour recommencer !
    Bon courage à vous

  • Johnny Alité ! | e-martin.org said:

    […] « light » de l’aventure « Brèche dans la dure-mère » (Relatée ici en 3 épisodes, 1, 2, 3), je peux témoigner de la douleur suraigüe ressentie bien que je sois resté couché et que […]

  • 49 et quelques… | e-martin.org said:

    […] temps (Curieusement, depuis ma sortie de l’hôpital après mon « aventure » de la brèche), je suis prêt à déplacer le sommet de la courbe des 50 aux 60. A l’image des septiques […]

  • Adieu 2010 ! | e-martin.org said:

    […] – raison d’eux (Voir Santé pour l’explication de « provisoirement » et cliquez ici pour la première partie du récit de l’époque, ici pour la seconde et enfin ici pour la […]

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.

*